décider de changer de vie Sophia kendrick blog
Développement Personnel / Un Bout de Moi

Témoignages—Le jour où j’ai décidé de m’accepter et d’avancer.

Il y a quelques années (en 2016 exactement), j’ai eu mon déclic. Cet instant où l’on réalise que quelque chose ne tourne pas rond. Je ne savais pas ce que c’était exactement ni comment j’allais arranger ça ; seulement, sans même le savoir, juste le fait de le réaliser venait de faire une grande différence.

En réalité, je n’ai jamais eu de véritable problème avec mon image de moi. Cependant j’avais beaucoup de mal à être heureuse à 100 %avec qui j’étais et ce que je faisait.

Les langues et moi avons une longue histoire. De fait, avant même ma sortie du lycée, je savais déjà que mon métier sera lié à la manipulation des mots dans différentes langues. Ceci a énormément facilité mon orientation académique et professionnelle jusqu’à présent. Je vivais une vie d’étudiante épanouie : une petite chambre, un petit master en traduction, des petits boulots de temps à autre en interprétation(ce qui à terme boostait mon budget shopping, lol).

Mais il me restait cette sensation de vide que je n’arrivais pas réellement à m’expliquer. Si j’ai la chance de pouvoir étudier exactement ce que je veux, s’il se trouve pour ainsi dire que je peux faire mes choix et ma famille les respectent, s’il se trouve que j’ai des copines avec qui on se fait des bons plans de temps à autre, alors qu’est-ce qui me manque?pourquoi cette sensation de vide?

En réalité, il y avait en moi bien d’autres aspects de ma personne que j’étouffais, je ne voulais pas laisser sortir. Je refusais de faire face aux aspects défauts de ma personnalité, je refusais de travailler sur ces défauts. Je refusais de m’améliorer, d’évoluer, de changer.

J’avais par exemple peur de faire face au fait que j’étais « un peu dure avec moi même ». Vous connaissez cette fille qui devient verte de colère à la moindre blague, qui prends toutes ces publications sur les forums de Facebook à cœur et laisse de longues réflexions sur le sens de la vie en commentaire sur les simples blagues d’internautes. Cette fille à qui rien ne fait rire…C’était moi !Non pas que ces blagues ne me faisaient pas  vraiment rire, en réalité en cachette, je me tordais de rire. Seulement, je ne voulais pas admettre que je fais partie de ce monde, vous vous rendez compte?!vous connaissez sans doute cet autre fille qui s’en veux à mourir pour la moindre bêtise, et va même jusqu’à se punir parfois pour des choses qui n’existent que dans sa tête. Cette fille c’était encore moi.

J’avais également peur de faire face au fait que j’aime énormément le style, le fait de soigner son apparence et d’y accorder une certaine importance, tout ce qui a trait aux vêtements. Sans doute par peur de paraître superficielle je suppose. Je me souviens avoir acheté une fois une robe au marché Mokolo pour la somme de douze milles Francs. Ma copine trouvait que c’était cher payé pour une simple robe pourtant au fond de moi je me disais que je pourrais même payer le double. Cependant, je ne l’assumais pas du tout.

En gros, je faisais tout pour rentrer dans le moule que la société avait déjà préparé pour moi. Faire juste ce qu’on attend de toi (allez savoir qui est ce ON). Heureusement, un de ces quatre, j’ai pris la décision de régler définitivement ce qui n’allais pas. Je voulais changer, me découvrir et cela commençait par accepter toutes ces vérités sur moi que j’étouffais.

J’ai commencé par essayer de trouver des réponses à toutes ces questions que je me posais. Je lisais sur des sujets qui semblaient liés à ce que j’avais comme interrogations. Très vite, j’ai commencé à m’arrêter sur des sites qui m’apportaient beaucoup de réponses au même endroit (je vous laisserai des liens vers ces derniers à la fin de l’article). Plus je lisais, plus je trouvais des réponses. J’ai beaucoup appris dans les domaines de la psychologie positive, du développement personnel. Tant et si bien que je me suis dite : « et si je créais un blog pour partager le fruit de mes lectures? ». D’où ce blog et tous les articles que je partage avec vous depuis le temps. Lire me permettais de comprendre ce qui clochait, de comprendre que j’avais besoin d’embrasser absolument tous les aspects de ma personnalité. La volonté, la pratique, la régularité (même si c’est plus facile à écrire qu’à faire) m’ont depuis le temps permis de maintenir le cap. Je continue la lecture, la recherche, le but désormais étant d’aider d’autres (tout en m’aidant) à travers mon expérience, ma passion, mon histoire.

Et même pour mon blog, cela n’as pas coulé de source. J’avais également des craintes avant de créer ce blog. J’avais peur d’écrire sur moi comme je le fais à l’instant, j’avais peur d’écrire avec pleins de fautes et recevoir des commentaires désobligeants. J’écris pourtant en faisant des fautes à l’occasion et je reçois évidemment des commentaires. Seulement, j’ai appris à les utiliser afin de m’améliorer au lieu de les prendre comme des attaques personnelles.

Aujourd’hui, quand je regarde à quel point j’évolue, je me dis que ça en a valu le coup. Parfois, il faut juste quelques jours et je suis déjà tellement différente qu’il faudrait presque refaire les présentations. Le plus intéressant est que c’est très loin d’être fini. Je change, j’évolue, je m’améliore, je deviens une meilleure version de moi.

Parfois, nos barrières ne sont pas la société, l’argent, l’absence de diplômes, de travail, de partenaire idéal. Parfois, vous êtes sans le savoir votre propre barrière. Parfois, vous devez vous donner la permission de vous exprimer, de laissé sortir vos craintes, vos peurs et vos imperfections afin de pouvoir vous accepter.

Si vous vous acceptez, si vous admettez que quelque chose na va pas, ce sera un grand pas vers le changement. Croyez-en mon expérience, si vous vous acceptez, vous comprendrez tout de suite ce qui doit changer et ce que vous devez garder. Acceptez-vous, admettez que vous avez un problème, identifiez ce problème et commencez une nouvelle vie.

Et vous, avez-vous déjà eu cette sensation de quelque chose ne vas pas?comment avez-vous résolu cela?pensez-vous avoir changé au cours des dernières années?

J’ai produit un petit Ebook qui traite entre autres de l’acceptation de soi. Inscrivez-vous à ma newsletter et vous le recevrez directement dans votre boîte mail.

Quelques liens utiles

http://www.psychologies.com mieux se connaître, pour mieux vivre sa vie

https://www.topchretien.com/un-miracle-chaque-jour/?gclid=CjwKCAjw2MTbBRASEiwAdYIpsf6nYilIPMMlvcSlNWWmqucjqNSLF8JwR1f2T-PLzCRfgJR2JdfhUhoCHTIQAvD_BwE     d’Eric Célérier

https://www.aufeminin.com 

 

Si vous avez aimé, laissez moi un commentaire et partagez, sharing is caring!Surtout, restez #FLY#FirstLuvYurself !

 

Sophia

admin@sophiakendrick.com
Traductrice-Rédactrice de profession, l'écriture est une grande passion pour moi. Je suis également intéressée par le Leadership Féminin ainsi que la mode et le style.

Commentaires

Feukam Landry
août 13, 2018 à 5:04

Très beau témoignage à travers cet article , votre histoire interpellé plus d’ un , la connaissance de soi est l’ un des facteur les plus déterminants pour l’ affirmation de soi et la realisation de soi. Seul le changement étant constant, nous hommes devons à chaque fois s’ autoevaluer sur le plan mental, comportemental et bien d’ autres afin d’ apporter le plus qui bouger les choses, changer notre manière de voire les choses.

Merci encore pour l’ article.

Si vous voulez bien j’ aimerai le faire figurer dans mon livre que je rédige actuellement.



    août 13, 2018 à 5:09

    Merci beaucoup pour ton retour
    ca fait plaisir de savoir que la connaissance de soi est un sujet qui touche plus d’un.
    Pour ton livre, on peut en parler inbox





Herve ATANGANA
août 13, 2018 à 9:48

Nice one !



août 13, 2018 à 10:18

la connaissance et l’acceptation de soi est un véritable problème pour l être humain, c est pour cela qu on a toujours tendance à vouloir copier chez autrui et à croire que le chemin qui mène au bonheur de notre « voisin » sera le même pour nous…. l acceptation de soi est la première clé qui conduit au bonheur. beau temoignage …



    août 14, 2018 à 7:21

    En effet, la relation avec soi même est encore plus déterminante qu’on ne le pense. Contente que tu vive déjà selon ce principe. Beaucoup de bonheur à toi.



Pamela kantse
août 13, 2018 à 10:24

Moi j espère vraiment dénicher ce problème chez moi. Ça persiste et persiste encore. J essai mais je ne me trouve pas. Je me perd même à la fin



TIAYO Roberto.
août 15, 2018 à 12:02

Bonjour Sophia. Waouh! Très touchant et surtout très interpellant ton témoignage. D’autant plus qu’a l’image des circonstances t’ayant conduite à la rédaction de cet article, je suis , moi aussi depuis un bon bout en quête de mon identité. seulement jusqu’à présent demeure coincé quant à la démarche à suivre.
Alors,j’aimerais te demander comment ça marche ce processus d’acceptation de soi. Merci.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *