la peur de dévoiler ses émotions
Développement Personnel

Pourquoi je m’en veux autant ! L’auto compassion, une pratique qui améliore notre rapport à nous BIRTHDAY BLOG SERIES VINGT ET UN

Bonjour à tous et à toutes.

Très souvent, lorsqu’une amie vous écrit pour raconter un déboire qu’elle traverse, la première réponse avant même d’entrer dans les détails est : « patience, ça va aller, assiah, weeh patience, confiance ça va s’arranger, ce n’est pas ta faute… ». Cependant avez-vous fait le constat que lorsque vous êtes dans la même situation c’est à dire il vous est arrivé quelque chose et vous n’êtes pas bien ce que vous vous dites à vous même va être tout à fait à l’opposé ? Très souvent, vous êtes au contraire très critique et plutôt dur avec vous. Vous pensez tout de suite : « c’est entièrement ta faute, tu as encore tout fait de travers, il y a que toi pour être aussi nul (lle) … »

Posons à présent quelques questions : et si ce n’était pas ma faute ? m’apitoyer, en quoi cela m’aide ? Et si au lieu de me blâmer et me faire encore plus de mal je faisais preuve de compassion et de bienveillance avec moi ? et si je reconnaissais et acceptais cette douleur que je fuis en remplaçant par l’auto critique et les blâmes envers moi ?

La réalité veut que le monde ne soit pas parfait. On connaît tous l’échec, la souffrance, la contradiction, les choses qui ne marchent pas comme prévu, les froissements d’égo (ça existe une telle tournure de phrase ?). Seulement au lieu de faire face à ces situations en se posant comme juge intransigeant face à soi, vous pouvez vous adonner à une pratique qui personnellement m’aide énormément.

L’auto-compassion plus qu’il s’agit d’elle est une pratique qui consiste pour faire simple à se consoler soi même. Si nous reprenons l’exemple de l’amie au début de l’article, je dirais qu’il s’agit de jouer toujours l’ami mais cette fois son propre ami. Lorsqu’il vous arrive quelque chose et que beaucoup de pensées critiques envers vous même quant à ce que vous avez mal fait vous inondent, je vous propose ces deux méthodes :

METHODE 1: Vous parler, vous consolez, être bienveillant envers vous même.

Comment ? posez-vous un moment, remettez cette chose à l’esprit et laissez la souffrance qu’elle engendre vous envahir. N’essayer pas de l’éviter en vous critiquant, mais acceptez là acceptez que c’est arrivé. Ensuite reconnaissez que vous aurez pu faire autrement mais hélas… et là consolez-vous. Dites vous ce que vous direz à une personne dans cette situation. J’aime bien la phrase « souvient toi que personne ne t’exige d’être parfaite ; tu as le droit de mal faire et personne ne t’en veux pour cela » très souvent à la phrase « personne ne te demande d’être parfaite », vous sentez une nouvelle vague d’émotions venir remplacer celle qui vous amenaient à vous juger autant. De fait, vous allez vous sentir bien mieux face à ce qui vous arrive.

METHODE 2 : Vous écrire une lettre de bienveillance.

Pour ceux d’entre vous qui êtes plus méthodiques vous pouvez également penser à vous écrire une lettre. Dans cette lettre, parlez de vous comme ci vous vous adressez à votre meilleur ami (meilleure amie). Ecrivez ce que vous appréciez chez cette amie, ses qualités, ses réussites, les fois où elle a fait preuve de courage et de bravoure, les obstacles qu’elle a déjà traversés dans sa vie. Maintenant, pause. Comment vous sentez vous ? mieux n’est-ce-pas ? et bien c’est là toute la magie de l’auto-compassion. Rien qu’en écrivant la lettre, le fait de jeter un regard sincère sur votre personne a changé vos émotions.

C’est en cela que je trouve la pratique de l’auto-compassion intéressante. Elle permet de nous voir sous un angle moins critique, moins incriminant plus bienveillant.

Kristin Neff pionnière dans le domaine des recherches sur l’auto-compassion, a également écris un livre sur le sujet si vous souhaitez aller plus loin. Le titre est : S’aimer, comment se réconcilier avec soi même. Et au fait…

 GAGNEZ CE SOIR DANS LE BIRTHDAY BLOG SERIES DE SOPHIA :

Une autre montre en couleur or

POUR PARTICIPER, IL SUFFIT DE :

  • Laisser un commentaire en bas cet l’article en me disant comment vous faites pour être moins critique et dur envers vous ? êtes-vous du genre à vous remettre en question pour tout ? Que pensez-vous de l’auto-compassion comme remède à cela ? …
  • Souscrire à la newsletter de mon blog ;
  • Etre abonné à mon compte Instagram ;

En attendant demain pour la suite de l’aventure

 

 

Sophia

admin@sophiakendrick.com
Traductrice-Rédactrice de profession, l'écriture est une grande passion pour moi. Je suis également intéressée par le Leadership Féminin ainsi que la mode et le style.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *