zone de confort sophia kendrick
Développement Personnel

Témoignages —Sortir de la zone de confort ; mon expérience.

Ayant évoqué la zone de confort dans mon dernier article, je me suis rappelé que récemment j’ai posé des actions qui pour ceux qui me connaissent sortent vraiment de ma zone de confort.

Je n’ai pas toujours aimé voyager. En réalité, je souffre d’une maladie plutôt commune chez les plus jeunes qui s’appelle la cinétose. Plus connu sous le nom de mal des transports, c’est un malaise qui se manifeste sous plusieurs formes selon l’individu. Pour faire simple, le mal des transports résulte d’un conflit entre les capteurs sensoriels. Les yeux voient que nous sommes en déplacement. La plante des pieds touche le sol et est stable donc le message envoyé est qu’il n’y a pas de déplacement …. En gros les mouvements doivent être vus et ressenti sinon il en résulte un conflit que les scientifiques appellent la cinétose. Il se manifeste par des vertiges, nausées, vomissements…

Enfant, on me disait toujours que tout s’arrêtera une fois que je deviendrai adulte. Cependant, le mal ne s’est pas arrêter mais tout au moins s’est atténué. Ce mal m’a toujours empêché de m’épanouir et de profiter de mes voyages. De fait, avec le temps je me suis tout simplement faite une raison : « je n’aime pas voyager ».

Témoignages Sophia kendrick

Cependant, il y a plusieurs mois, une opportunité d’emploi m’est tombée dessus. Elle impliquait devoir voyager, très souvent même. Bien sûr au tout début j’ai refusé sans ambages car j’ai tout de suite senti mes malaises remonter à la surface. Ensuite, j’y ai pensé et je me suis dit jusqu’à quand vais-je limiter ma vie en me confortant dans cette idée?car à bien y penser, ce malaise était devenu pour moi une excuse, une manière d’échapper aux choses exigeantes envers moi, une zone de confort.

Pour faire simple, après moult réflexions et hésitations, j’ai finalement accepté l’opportunité qui m’était proposée et sur les 8 derniers mois, j’ai voyagé pratiquement chaque fin de semaine. Bien sûr, le malaise est toujours là et l’idée de voyager me rend toujours tout aussi anxieuse.Seulement, j’ai appris à relever ce défi envers moi même et ceci représente pour moi un grand pas hors de ma zone de confort.

Je partage avec vous ce témoignage juste pour vous faire comprendre que tout ce dont nous avons besoin pour sortir de notre zone de confort c’est la volonté. Vous devez comprendre que tant que vous ne faites rien, vous resterez dans votre situation présente. Souvenez vous que la zone de confort vous empêche de découvrir le monde, de vous découvrir.Elle vous empêche d’essayer de nouvelles choses de vous renouveler, de devenir une meilleure version de vous même.

Et vous qu’avez-vous fait récemment pour sortir de votre zone de confort?aviez vous déjà entendu le mot « cinétose »?souffrez-vous aussi du mal des transports?merci de partager avec moi votre expérience en commentaire.

Commentez et aimez pour me faire savoir que vous êtes passé, si cet article a raisonné en vous, partagez afin d’aider quelqu’un d’autre. Surtout, restez #FLY#FirstLuvYurself !

Sophia

admin@sophiakendrick.com
Traductrice-Rédactrice de profession, l'écriture est une grande passion pour moi. Je suis également intéressée par le Leadership Féminin ainsi que la mode et le style.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *