Mes Chroniques

CE QUE VOUS DONNEZ AU MONDE VOUS REVIENS. VRAIMENT ?

Bonjour tout le monde !
Je commencerai par vous raconter DEUX dilemmes auxquels j ‘ai fait face lors de la préparation et la rédaction de ce billet.
Déjà, l’idée d’explorer cette question m’est venue d’une mes nombreuses conversations inspirantes. Conversation notamment très intime qui d’ailleurs m’a fait me demander si j’avais le droit d’en parler sur ce blog.
Ensuite, quand je me suis enfin décidé à aborder la question avec vous, les idées de titres qui se sont présentées à moi m’ont paru pour le moins révolutionnaires.
J’avais par exemple dans un premier temps : « donnez et vous recevrez ; vraiment ? » ensuite j’ai cogité et je m’en suis sortie avec un autre titre pas très loin du premier : « Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir ; vraiment ? ».
(Au cas où vous serez perdu sur les raisons qui en font des titres révolutionnaires, ce sont des références directes à des versets bibliques et aux paroles de Jésus-Christ. Ce qui dit comme ceci aurait signifié que mademoiselle s’insurgeait d’emblée contre ces propos.).
Merci pour la mise au point miss Einstein lol.
Ces titres m’ont encore fait plus douter de l’idée de publier cet article, mais après plusieurs lectures sur des blogs, je me suis décidé et j’ai finalement opté pour ce titre. D’ailleurs, dites-moi ce que vous en pensez.
Souvenez-vous, nous parlions déjà du bonheur de donner et de recevoir un cadeau dans l’article précédent. Aujourd’hui, je pose quelques questions auxquelles je vais ensuite essayé d’apporter des réponses surtout basées sur mes opinions.

 Commençons par le postulat selon lequel tout le monde aime recevoir des cadeaux.

Alors, est ce que tout le monde qui aime faire en faire ? Faire un cadeau est-ce juste une symbolique ou alors comme dans certaines cultures, faire un cadeau est-ce juste une preuve d’amour et de considération désintéressée ou alors l’institution d’un échange à la fois volontaire et obligatoire ? la valeur matérielle du cadeau a vraiment de l’importance ?

Petite mise au point sur la culture des cadeaux
Les cadeaux, une tradition qui se matérialise différemment selon les sociétés. Aussi l’importance ou la signification du cadeau varie selon les sociétés.
Quelque soit l’endroit de cette planète d’où vous lisez ce billet, vous serez d’accord avec moi que faire et ou recevoir des cadeaux constitue une partie importante de votre culture.
Noël, la Saint Valentin, les anniversaires, les mariages, les visites chez les proches bien aimés, ou même les rencontres quotidiennes avec des personnes. Sont autant d’occasions au cours desquelles offrir des cadeaux intervient de manière consensuelle .

Faire un cadeau : symbole ou véritable achat de conscience  d’affection
Vous serez surpris d ‘apprendre que le fait d’offrir un cadeau n’est pas l’acte désintéresser qu’il essaie de paraître.
En réalité, lorsque vous faites un cadeau à quelqu’un, vous pensez autant à vous qu’à la personne. L’idée est de vous faire plaisir à vous mais aussi à la personne à qui vous offrez le cadeau.
Ce serait de la générosité pourtant en réalité animé par le désir vous faire plaisir à vous ; de la générosité déguisée.
Le cadeau serait alors un échange à la fois volontaire et obligatoire. Une sorte d’entente tacite qui établit un principe de « moi d’abord et toi ensuite ».
De fait, si nous donnons, (moi d’abord) nous entendons d’emblée l’idée de recevoir (toi ensuite).
Ce n’est donc en rien un acte désintéresser du point de vue psychologique, mais une façon d’acheter l’affection, l’attention, ou même un acte intentionnel de la part de l’autre.
Maintenant, dis comme ceci, le cadeau apparaît comme quelque chose de soi mauvais soi bon. Cependant, je me garderais d’émettre un jugement de valeur du moins pour l’instant.

Les cadeaux : offrir s’apprends, recevoir aussi !
Cependant, le constat effectué et qui a entre autres suscité ce billet est que l’acte de donner est un peu bafoué.
En effet, certaines personnes savent donner sans pour autant savoir recevoir. De même, d’autres savent recevoir sans pour autant savoir donner.
Pourtant, l’acte de donner, entendu ici comme de la véritable générosité non déguisée et désintéresser (dans une certaine mesure) devrait être un acte naturel de mon point de vu.
Clairement, si vous recevez souvent, c’est que vous devez donner ! à moins de vous considérer comme une cause humanitaire ou alors comme étant au dessus de tous et méritant toutes les attentions sans jamais les rendre.
Alors si vous avez l’habitude de donnez sans pouvoir recevoir, apprenez. L’inverse étant tout aussi important!

Ceci dit, La valeur matérielle du cadeau a-t-elle vraiment de l’importance
Pour faire simple, un cadeau est un cadeau et la valeur matérielle ne devrait pas poser un problème.
Si vous offrez un cadeau c’est l’acte en soi qui importe et à mon avis, un cadeau à plusieurs millions ou un qui ne vaut pas grand chose ne change rien à la valeur émotionnelle.
Ce qui importe c’est le cadeau, l’acte !

En conclusion
Mon opinion est que, les cadeaux ont à la fois un aspect culturel et symbolique.
Ceci dit, Je suis d’accord avec l’affirmation selon laquelle « il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir » et ce bonheur est complet lorsque l’acte de donner ne s’accompagne pas d’une espérance, d’un espoir, d’un souhait caché de retour d’ascenseur. Même si ceci semble  difficile à faire.
Si vous donnez, donnez ! car croyez-moi vous aurez toujours le retour seulement toujours pas d’où vous l’attendez.
Cette dernière phrase vient de ma maman qui l’a toujours martelé et je trouve qu’elle a entièrement raison.

gestion d'un blog

Sophia

admin@sophiakendrick.com
Traductrice-Rédactrice de profession, l'écriture est une grande passion pour moi. Je suis également intéressée par le Leadership Féminin ainsi que la mode et le style.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *