Lecture, sophia kendrick
Mes Lectures

Un cœur simple; Gustave Flaubert [Nouvelle]

« Quant aux dogmes, elle n’y comprenait rien et ne tâcha même pas de comprendre. Le curé discourait, les enfants récitaient, elle finissait par s’endormir et se réveillait tout un coup quand ils faisaient nuit … Ce fut de cette manière à force de l’entendre qu’elle apprit le catéchisme, son éducation religieuse ayant été négligée dans sa jeunesse. »

Elle, c’est Félicité. Extrait d’un recueil de nouvelles intitulé Trois Contes, Un Cœur Simple raconte l’histoire de Félicité une servante dont la vie et les expériences se résument et se condensent parfaitement dans le titre un cœur simple.

Jeune fille, Félicité s’épris d’un jeune homme Théodore qui lui promit une autre vie que celle de servante qu’elle avait connu jusqu’ici. Mais au jour et au lieu du rendez-vous qui allait changer sa vie, Théodore ne se pointa pas. Dépité, Félicité en aventure rencontre finalement madame Aubain qui accepte de la prendre comme servante. Le cœur à l’ouvrage, elle prend soin des enfants de la maîtresse de maison Paul et Virginie ainsi que de madame. Félicité pensait avoir enfin trouvé une source de joie mais Paul partie à Caen et Virginie au couvent. Il ne lui restait plus que madame Aubin, les tâches quotidiennes ainsi que les souvenirs.

Victor son neveu fit irruption dans sa vie à ce moment où elle avait tant besoin. Peu après il partit pour l’Amérique sur un navire et succomba à une pneumonie. Virginie vint à mourir. Au comble de son chagrin, elle se consola avec un perroquet à elle offert par Victor qui devint le sujet de sa joie mais finit aussi par mourir, Mme Aubin aussi d’ailleurs. Esseulé, dans cette grande maison pleine de souvenir Félicité était devenu tour à tour sourde puis aveugle ; puis quelques années plus tard Félicité alla tous les rejoindre.

C’est l’histoire d’une jeune fille très jeune déçu en amour, elle dévoua toute sa vie et son amour à sa maîtresse, ses enfants, son neveu puis son perroquet. Publié en 1877,  Gustave Flaubert dresse un portrait psychologique très évocateur de son personnage. La description est si réaliste qu’on se glisse dans le monde imaginaire sans trop de mal.

Personnellement, je suis évidemment ému par Félicité, simple, gentille, placide, candide comme le titre le dit, au cœur simple.

j’espère que ce petit résumé vous aura donné envie de lire l’ouvrage tout entier. Si par contre vous l’avez déjà lu, laissez moi vos impressions en commentaires.

Commentez et aimez pour me faire savoir que vous êtes passé, si cet article a raisonné en vous, partagez afin d’aider quelqu’un d’autre. Surtout, restez #FLY#FirstLuvYurself !

Sophia

admin@sophiakendrick.com
Traductrice-Rédactrice de profession, l'écriture est une grande passion pour moi. Je suis également intéressée par le Leadership Féminin ainsi que la mode et le style.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *