Développement Personnel / Lifestyle / Se Connaitre

EVITER DE COMPARER SA VIE À CELLE DES AUTRES : MAIS COMMENT ?

Il y’a quelques jours, je suis tombée sur cette citation sur la page de femmes d’influence et je me suis prise à y réfléchir. La citation disait mot pour mot « ne compare pas ton chapitre 11 au chapitre 25 d’une autre personne ». Dit comme ceci, nous voyons tout de suite au combien l’idée de ne pas se comparer aux autres est pertinente. 

Pourquoi se compare-t-on au autres en fait ?

C’est un phénomène assez récurrent, que ce soit pour les bonnes ou les mauvaises raisons on s’est déjà pris au moins une fois à comparer un fait de sa vie à celui de la vie de quelqu’un d’autre. 

Pourtant, soyons honnêtes, la comparaison nous fait du mal. Le fait de mettre sa vie et celle d’une autre personne en parallèle amène à trouver qu’on n’a pas assez, qu’on n’est pas assez bien. De fait, on se dévalorise, se sent frustré, se trouve nul …Ce qui m’amène de suite à : 

Pourquoi nous ne devons pas nous comparer aux autres  

D’abord parce que nous n’avons pas les mêmes objectifs dans la vie. En effet, une grosse supercherie de cette vie est de croire que tout le monde souhaite la même chose. Même si je suis d’accord que la finalité c’est être heureux, remarquez que le « comment » et le « quoi » diffèrent d’une personne à l’autre. Pour les uns, avoir une énorme maison, des voitures hors de prix et se prendre des vacances sur un yacht c’est la vie de rêve. D’autres encore ne seront heureux que s’ils sont à la tête d’une grosse compagnie et gèrent des milliards au quotidien. Pour d’autres au contraire, leurs objectifs tous aussi louables je le précise, se résument par exemple à vivre le schéma le plus traditionnel qui soit à savoir une famille une maison rien d’extravagant juste des gens heureux d’être qui ils sont. 

Ensuite, nous ne prenons pas le même chemin vers la réalisation personnelle. Eh oui ! D’autres font de longues études pour accéder à un poste, d’autres ont un talent naturel pour une fonction qui du coup leur est servie sur un plateau en or, d’autres encore achètent la vie qu’ils souhaitent grâce à leurs moyens matériels. Chacun prend un chemin différent vers la réalisation personnelle ; alors c’est un peu caduc de vouloir se comparer. 

Enfin, les choses n’arrivent pas dans la vie de chacun au même moment, d’où l’idée des chapitres dans la citation. Pour prendre exemple sur moi et ma tranche d’âge, si je le souhaitais je serai couchée à me morfondre du fait du « retard » que j’accuse face à mes congénères. Mais en y regardant de plus près, il n’en est rien car je peux très bien être dans mon chapitre 22 actuellement et mes congénères dans leur chapitre 10 et vice-versa. Toute comparaison est dès lors très biaisée. 

Je vous exhorte à ne pas vous laisser prendre au jeu de « mes amis ont déjà ou sont déjà… ». Cela ne sert à rien d’autre que minimiser vos propres efforts et faire passer la vie des personnes en face pour votre idéal pourtant vous ne maîtrisez pas les contours de la chose. Car oui, ce que vous voyez n’est pas toujours la vérité. 

Concentrez-vous sur votre voyage, consacrez-vous à votre bonheur et celui de ceux que vous aimez. Lors d’une conversation récente avec mon grand frère, je lui faisais part de certaines craintes que j’avais quant à l’avenir. Il m’a fait remarquer un fait dans la manière dont nous avons été élevés et a conclut, que je ne devais pas perdre de vue une chose très importante : être heureux pendant le voyage, profiter du voyage. Si tu attends d’être à la destination avant de crier au bonheur me disait-il, tu risques d’y arriver juste pour te rendre compte que tu es passée à côté de ta propre vie. C’est maintenant qu’il faut trouver le temps d’être heureux et non après avoir réalisé tel ou tel projet !

Dédiez-vous à vos projets et travaillez dur afin de les réaliser. S’il faille encore le préciser rien n’arrive par hasard, il va falloir bosser dur d’une manière ou d’une autre afin d’obtenir ce que vous souhaitez. Parfois la vie professionnelle rêvée prend un peu plus de temps à se réaliser et surtout demande un peu plus qu’une formation académique par exemple. Il vaut mieux être préparé à cela, savoir qu’il va vraiment falloir y mettre du sien. Comme on dit, « la vie c’est la bastonnade » !

Célébrez de tout cœur le bonheur des autres. Soyez heureux de voir les autres prospérer. Soyons honnêtes, le cœur humain encore plus le cœur féminin a cette insidieuse propension à la jalousie qui franchement me laisse pantoise. Mais pour autant, je pense que reconnaître ce problème aide à s’en débarrasser ou tout au moins à s’en souvenir le moment venu pour ne pas se faire prendre à ce jeu vicieux. Si vous vous imposez cet effort, vous verrez qu’à chaque fois le fait d’être heureux pour autrui aura l’air de plus en plus de couler de source. Vous n’aurez plus à forcer, et vous ressentirez le bonheur de voir l’autre heureux et d’être heureux pour lui.

En somme, voici pour ma part ce qui est ressorti de ma petite réflexion autour de l’idée de se comparer aux autres.

 J’aimerai bien savoir ce que vous en pensez alors n’hésitez pas à me laissez un commentaire. 

Sophia

admin@sophiakendrick.com
Traductrice-Rédactrice de profession, l'écriture est une grande passion pour moi. Je suis également intéressée par le Leadership Féminin ainsi que la mode et le style.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *